«

»

Avr 24

Nouveau calendrier vaccinal 2013


Rendu public par la ministre des Affaires sociales et de la Santé après avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP), le calendrier des vaccinations 2013 est simplifié.

Un rappel de vaccin contre la coqueluche est ajouté à l’âge de 6 ans. En effet, les données récentes évoquent une durée de protection plus courte avec le vaccin coquelucheux acellulaire actuel qu’avec le vaccin entier (qui n’est plus commercialisé depuis 2006 pour des raisons de tolérance).

L’âge auquel peut débuter la vaccination des jeunes filles contre le HPV est avancé dès l’âge de 11 ans pour une meilleure protection immunitaire.

Le rappel de vaccination diphtérie, tétanos, polio (dTP) qui devait être fait entre 16 et 18 ans est supprimé.

 

Vous pouvez vous faire vaccinerAffiche_calendrier_des_vaccinations_30x40_12032013_1_1759

– auprès d’un professionnel de santé : médecin traitant, sage-femme, pédiatre, gynécologue, gériatre, infirmier

(sur prescription médicale sauf pour la grippe à l’exception de la première injection)…

– dans les centres de vaccination publics  ;

– dans les centres de Protection maternelle et infantile (PMI) pour les enfants de moins de 7 ans ;

– dans les services de médecine du travail ;

– dans les centres de vaccination pour les voyageurs.

 

Combien ça coûte ?

La plupart des vaccinations (achat du vaccin et injection) mentionnées dans le calendrier des vaccinations sont gratuites (le patient n’avance pas d’argent), quand elles sont effectuées par les centres de vaccination du secteur public.

Si la vaccination est réalisée par le médecin traitant ou par une infirmière (sur prescription du médecin traitant), elle est prise en charge par l’Assurance maladie respectivement à 70 % et à 60 %.

Le ROR est pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie pour les enfants jusqu’à 17 ans inclus.

Les vaccins protégeant contre les maladies suivantes sont remboursés à 65 % sur prescription médicale :

coqueluche, diphtérie, tétanos, rougeole, oreillons, rubéole, poliomyélite (ou polio), tuberculose, varicelle, hépatite B, infections à haemophilus influenzae B, infections à papillomavirus humains (HPV), infections à pneumocoque, infection invasive à méningocoque du sérogroupe C. La partie restante est généralement remboursée par les mutuelles.

Plus d’infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>