«

»

Mar 18

Préparation à l’accouchement : l’haptonomie


Si l’haptonomie n’est pas une préparation à la naissance proprement dite, mais plutôt un accompagnement de la grossesse, elle permet d’approfondir les liens affectifs entre la mère, l’enfant et le père avant même la naissance.

Au cours de ces séances toujours individuelles, les parents viennent rencontrer le bébé ensemble et lui donner la sécurité affective indispensable à son épanouissement. Cette méthode particulière de toucher, appelée contact psychotactile, leur permet d’entrer en communication avec leur enfant et d’apprendre peu à peu par l’expérience ce qui est bon pour lui, ce dont il a besoin. De son côté, le papa découvre aussi comment des attouchements particuliers peuvent soulager et détendre sa compagne. Il exerce de douces pressions qui parviennent à modifier le tonus musculaire de la future maman et contribuent au relâchement de tous ses muscles, y compris ceux du périnée et de l’utérus.

Le jour de l’accouchement, les deux parents pourront ainsi participer activement à la naissance de leur enfant, la maman en guidant progressivement son bébé vers l’air libre, le papa en soulageant sa compagne par des gestes précis et en l’aidant à rester en contact avec le bébé qui s’annonce.

 

(1 commentaire)

  1. Haptonomie le blog

    En quoi l’haptonomie ne serait pas une préparation à la naissance ?

    Cette science de l’affectivité est clairement une préparation pour la naissance, mais effectivement, ca n’est pas que pour ca.

    En tout cas, votre première phrase aurait du être, « Si l’haptonomie n’est pas QU’une préparation à la naissance »
    C’est un accompagnement, une préparation, et aussi un suivi après l’accouchement. Un vrai tout en un si on peut dire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>