«

»

Oct 22

Contraception définitive : pourquoi pas vous ?


Les Françaises connaissent encore peu les méthodes de contraception féminine définitive, toutes deux remboursées à 100 % par l’Assurance maladie. Petit rappel.

La ligature des trompes rend impossible la rencontre des spermatozoïdes et de l’ovule. Elle s’effectue par coelioscopie, en une vingtaine de minutes sous anesthésie générale. Le chirurgien pratique deux petites incisions. Ensuite il a le choix entre deux techniques : obstruer les trompes avec un clip (sorte d’agrafe) ou un anneau, ou encore les coaguler avant d’en retirer un morceau. La patiente repart juste avec une prescription de paracétamol ou d’ibuprofène et éventuellement deux ou trois jours d’arrêt maladie. L’efficacité est immédiate à 99 % et la femme continue d’avoir ses règles comme avant.

La stérilisation par les voies naturelles (procédure ESSURE) consiste à obstruer mécaniquement les trompes de Fallope, en plaçant un implant à l’entrée de chacune d’elles. La procédure dure 4 à 5 minutes, la patiente rentre chez elle et reprend ses activités dans la journée. La femme reste sous contraception pendant trois mois, le temps nécessaire pour que du tissu fibreux se forme autour des implants et obstrue tout un segment de la trompe, empêchant ainsi les spermatozoïdes d’y pénétrer. A l’issue de cette période, elle peut se passer de tout autre moyen de contraception, tout en continuant d’avoir ses règles. Le taux d’efficacité est proche de 100%. Sans hormone, ni effets secondaires, cette procédure irréversible est plus simple à réaliser que la traditionnelle ligature des trompes.

Vous ne voulez plus d’enfants et vous en avez marre de la pilule, du stérilet ? C’est le moment d’en parler avec votre médecin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>