«

»

Fév 17

Les 7 commandements de la toilette de bébé


La peau de bébé est particulièrement fragile et sensible aux agressions. Il est donc important de bien la nettoyer sans l’abimer.

Oubliez les gants de toilette !

Véritables nids à microbes, ils sont déconseillés, à moins de les changer chaque jour. Matin et soir, nettoyez doucement le visage de votre bébé avec un coton imbibé d’une lotion liquide ou d’un savon adapté et rincez amplement. Pour les yeux, imbibez une compresse de sérum physiologique et passez-la délicatement du coin interne vers le coin externe de l’œil et ensuite sur la paupière. Changez de compresse et renouvelez les mêmes gestes sur l’autre œil.

Le nez aussi se nettoie

Tant qu’il ne sait pas se moucher, prenez de petits morceaux de coton que vous aurez au préalable imbibés de sérum physiologique. Roulez-les en mèche entre vos doigts avant de les introduire délicatement dans une narine, puis faites de même de l’autre côté.

Les coton-tiges n’ont aucun intérêt

Quel que soit leur modèle, ils refoulent le cérumen au fond du conduit auditif et le tassent, favorisant la formation de bouchons. De plus, les frottements répétés contre la peau du conduit sont la porte ouverte aux otites externes. Quant aux gouttes huileuses, elles ne servent à rien. Contentez-vous de nettoyer ses oreilles avec de l’eau de mer en dosettes ou en spray.

Le bain, sans contrainte

« Oublier » le bain de bébé un soir de temps en temps n’a rien de dramatique. Mieux vaut un bain tous les deux jours, pendant lequel vous prendrez le temps de jouer avec votre enfant qu’un bain quotidien, sans aucun plaisir ni partage.

Pas plus de 10 minutes dans la baignoire

Au-delà, bébé a froid et l’eau dessèche sa peau. Alors, veillez à ce que la température de la salle de bain soit comprise entre 22 et 24 ° C et l’eau du bain entre 34 et 37 °C maximum. A la fin, séchez bébé avec une serviette moelleuse sans frotter, mais sans oublier les petits plis. Terminez par l’application d’un lait crème apaisant pour hydrater sa peau.

Prévenir les fesses rouges

Elles sont souvent la conséquence de soins inappropriés et notamment de l’utilisation de produits non rincés ou mal rincés, suivie d’un mauvais séchage. Pour prévenir ces désagréments, utilisez systématiquement une pâte à l’eau, qui formera une couche protectrice entre les fesses et les matières fécales. Quant aux lingettes, réservez-les aux promenades et voyages.

Pas de décalottage systématique

Inutile de forcer la nature. Tout au plus peut-on l’encourager, à partir de l’âge de un mois. Profitez par exemple du bain, lorsque la peau s’est assouplie dans l’eau, pour dégager doucement le prépuce du gland, en le faisant descendre tout doucement millimètre par millimètre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>