«

»

Mar 19

Changement d’heure : aidez votre enfant à passer le cap


decalage horaireLe 27 mars prochain, nous dormirons une heure de moins. Les plus jeunes ont quelquefois besoin d’un peu d’adaptation.

A deux heures du matin il sera trois heures. Depuis plus de trente ans, le rituel est immuable : à l’arrivée du printemps, nous avançons montres et pendules d’une heure. Mais l’horloge interne de nos petits n’apprécie pas toujours et ils ont quelquefois besoin de temps pour se mettre à « l’heure d’été ».

Le soir, couchez-le à la même heure qu’avant le changement horaire. Même s’il n’a pas l’air fatigué. S’il ne veut pas dormir, dites-lui qu’il peut regarder un livre, câliner son doudou, à condition de ne pas faire de bruit et de ne pas se relever. Peu à peu, la fatigue va l’emporter et il finira par s’endormir. Vous pouvez aussi lui faire prendre son bain juste après le dîner, il sera plus détendu et devrait sombrer rapidement dans les bras de Morphée.

Réveil en douceur

Si votre enfant est plutôt un lève-tôt, vous avez de la chance. Même une heure plus tôt, il se réveillera le sourire aux lèvres et en pleine forme pour attaquer cette nouvelle journée. En revanche, s’il a déjà  du mal à quitter son lit le matin, ce changement d’heure ne va rien arranger. Au moins une semaine avant, remontez chaque jour l’horloge de dix minutes. En clair, si vous avec l’habitude de le lever à 7 h 30,  faites-le à 7 h 20, puis le lendemain à 7 h 10 et ainsi de suite. A la fin de semaine, vous aurez comblé le décalage avant qu’il ne survienne. Votre enfant sera moins déstabilisé et moins décalé le jour J.

Le matin, réveillez-le progressivement, entrez dans sa chambre en lui parlant doucement, caressez-lui la main, le visage, faites-lui des bisous, continuez de lui parler, prenez-le dans vos bras, asseyez-le sur vos genoux, etc. S’il n’a pas faim, donnez-lui dès le réveil un verre (ou un petit biberon) d’eau pour stimuler son appétit. Passez ensuite à la toilette, puis habillez-le. Idéalement, il faudrait vingt minutes entre le lever et le petit déjeuner, pour manger avec appétit. Si c’est trop difficile, laissez-le boire son biberon dans le lit les premiers jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>