«

»

Juin 25

La turista ne passera pas par vous !


Ennemi redouté de tous les touristes arrivant en pays tropical ou tempéré chaud, la turista n’est pourtant pas une fatalité. Quelques précautions suffisent souvent pour l’éviter.

Les premiers signes de cette « diarrhée du voyageur » surviennent en général 3 à 5 jours après l’arrivée dans le pays. Le plus souvent, la diarrhée est aigüe mais bénigne, elle s’accompagne de douleurs et de crampes abdominales, de nausées, quelquefois de vomissements. En cause, une contamination bactérienne, virale ou parasitaire, par l’intermédiaire de l’eau, d’aliments, de mains sales ou de mouches. En quelques jours, tout rentre spontanément dans l’ordre. L’important est de beaucoup s’hydrater et d’adopter une alimentation riche en sucres. Dans de rares cas cependant  (fièvre, selles sanglantes), la turista est particulièrement sévère et nécessite une consultation médicale.

Mieux vaut prévenir…

Avant le départ, demandez à votre médecin de vous prescrire un antidiarrhéique et des sels de réhydratation. Une fois arrivé à destination, la meilleure des protections consiste à se laver régulièrement et soigneusement les mains, à s’assurer que les aliments que vous mangez sont bien cuits, à éviter les fruits et légumes crus et à ne boire que de l’eau en bouteille -demandez qu’on décapsule la bouteille devant vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>