«

»

Sep 06

Phimosis, pas de panique !


Chez le petit garçon, vers l’âge de 2 ans, lorsque le décalottage demeure impossible, un rétrécissement de l’anneau du prépuce, appelé phimosis, est le plus souvent en cause.

Votre médecin prescrira dans un premier temps l’application d’une pommade aux corticoïdes pendant environ un mois. Si cela ne suffit pas, il vous orientera vers un chirurgien qui, selon les cas, proposera une intervention pour agrandir le prépuce (plastie dorsale) ou pour le retirer totalement (circoncision). Rien de dramatique, rassurez-vous. Aux USA, plus de 60 % des hommes sont circoncis et ils n’en semblent pas moins heureux en amour !

Des mots simples

Pour autant, n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent à l’esprit et aidez votre enfant à exprimer lui aussi ses craintes et ses interrogations. Le chirurgien doit prendre le temps de vous expliquer l’intérêt de l’intervention, son déroulement, ses éventuels risques, l’anesthésie, la durée d’hospitalisation, les soins post-opératoires, etc.

De retour à la maison, vous pourrez à nouveau raconter à votre enfant pourquoi on va l’opérer, ce qu’on va lui faire, qui va s’occuper de lui… C’est important. Plus vous aurez de détails à lui donner, plus vous pourrez anticiper ensemble cette intervention. Utilisez des mots simples et répondez franchement à ses questions, aussi naturellement que vous le feriez s’il devait être opéré des amygdales. Les médecins le savent bien : un enfant qui sent ses parents confiants et sereins, accepte plus facilement l’intervention et les soins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>