«

»

Jan 07

Le Gardasil, mis en cause


Alors que le Gardasil, vaccin contre le papillomavirus (HPV) destiné à réduire le risque de cancer du col utérin est commercialisé depuis 12 ans, les deux auteurs, médecins, s’interrogent sur l’intérêt de vacciner tous les adolescents contre le HPV. S’appuyant sur la découverte de Lars Anderson, ils affirment même que contrairement aux espoirs et simulations statistiques, le nombre de cancers du col utérin a augmenté chez les personnes vaccinées en Suède. Selon les auteurs, l’augmentation du risque de cancer après Gardasil est aussi avérée pour les cancers du canal anal à la lumière des registres du cancer de la Grande Bretagne et de l’Australie.

Propagande mensongère, manipulation du lobby pharmaceutique, faut-il craindre une nouvelle affaire semblable à celle du Mediator ? On peut en tout cas s’interroger…

Hystérie vaccinale, Vaccin Gardasil et cancer : un paradoxe, Nicole et Gérard Delépine, Fauves editions, 18 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>