«

»

Mar 23

Omicron moins grave que Delta

Les personnes infectées par le variant Omicron étaient plus jeunes (54 ans au lieu de 62 ans), présentaient moins de comorbidités et étaient plus souvent vaccinées (22 % pour 3 doses) que les personnes infectées par le variant Delta. Les symptômes de ces patients étaient plus souvent ORL avec une composante inflammatoire, révèle également cette étude rétrospective de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP ) qui a inclus les personnes prises en charges dans des services d’accueil des urgences de l’AP-HP avec un prélèvement Covid-19 positif.

Selon les chercheurs, ces travaux montrent que le variant Omicron est un facteur indépendant de meilleur pronostic, avec un taux inférieur d’hospitalisation, de passage en réanimation et de décès.

Doi : https://doi.org/10.7326/M22-0308

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>