«

»

Avr 12

Moins de vaccins pour bébé


Rendu public par la ministre des Affaires sociales et de la Santé après avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP), le calendrier des vaccinations 2013 est simplifié pour les nourrissons.

Pour la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche et la méningite à Haemophilus influenzae de type B (DTCaPHib) associé ou pas avec la vaccination contre l’hépatite B, le nouveau schéma de primovaccination est de 2 doses espacées de deux mois (2 mois, 4 mois et un rappel à l’âge de 11 mois) au lieu de 3 doses et rappel à 16-18 mois auparavant.

Vous pouvez faire vacciner votre bébé

– auprès d’un professionnel de santé : médecin traitant, sage-femme, pédiatre, gynécologue, gériatre, infirmier

(sur prescription médicale sauf pour la grippe à l’exception de la première injection)…

Neale Bryan/Flickr/CC

Neale Bryan/Flickr/CC

– dans les centres de vaccination publics  ;

– dans les centres de Protection maternelle et infantile (PMI)  ;

– dans les services de médecine du travail ;

– dans les centres de vaccination pour les voyageurs.

 

Combien ça coûte ?

Le ROR est pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie pour les enfants jusqu’à 17 ans inclus.

La plupart des autres vaccinations (achat du vaccin et injection) mentionnées dans le calendrier des vaccinations sont gratuites (le patient n’avance pas d’argent), quand elles sont effectuées par les centres de vaccination du secteur public.

Si la vaccination est réalisée par le médecin traitant ou par une infirmière (sur prescription du médecin traitant), elle est prise en charge par l’Assurance maladie respectivement à 70 % et à 60 %.

Les vaccins protégeant contre les maladies suivantes sont remboursés à 65 % sur prescription médicale : coqueluche, diphtérie, tétanos, rougeole, oreillons, rubéole, poliomyélite (ou polio), tuberculose, varicelle, hépatite B, infections à haemophilus influenzae B, infections à papillomavirus humains (HPV), infections à pneumocoque, infection invasive à méningocoque du sérogroupe C. La partie restante est généralement remboursée par les mutuelles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>