«

»

Nov 22

BPCO : les femmes n’y échappent pas


En France, la broncho-pneumopathie chronique obstructive touche 3,5 millions de personnes dont 50% de femmes, une proportion en constante augmentation.

Cette inflammation chronique des voies aériennes se traduit par une réduction du calibre des bronches qui s’obstruent progressivement et aboutit à une insuffisance respiratoire. En cause, 4 principaux facteurs : les femmes n’ont jamais été aussi nombreuses à fumer, elles sont physiologiquement plus exposées que les hommes à une dégradation respiratoire, elles ignorent tout ou presque de ce risque et sont diagnostiquées trop tardivement.

Pire, à tabagisme égal, les femmes ont tendance à développer précocement une forme plus sévère de la maladie avec moins d’expectoration, plus de toux nocturne, de dyspnée (difficulté respiratoire) et de fatigue. Sans oublier un risque d’ostéoporose élevé et une souffrance psychologique plus intense qui vient encore aggraver la maladie.

Pour sensibiliser l’opinion publique et les autorités sanitaires, l’Association BPCO consacre aujourd’hui son colloque annuel à la nécessité de lutter contre la consommation tabagique et sa féminisation et d’œuvrer pour une meilleure information et prise en charge des patientes touchées par la BPCO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>