«

»

Nov 18

Mieux vivre avec une BPCO


La Journée Mondiale de La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) est l’occasion de rappeler que cette obstruction progressive des bronches tue davantage que les accidents de la route.

Responsable chaque année de 100 000 hospitalisations et de 16 000 décès, la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive est pourtant encore trop souvent méconnue et diagnostiquée tardivement. La BPCO évolue en effet de manière insidieuse. Elle débute par une toux et une expectoration matinale, mais progressivement s’installent une dyspnée (essoufflement) à l’effort puis au repos, avec des difficultés à effectuer les gestes du quotidien, à se déplacer, etc. Les lésions irréversibles se multiplient aboutissant à une insuffisance respiratoire. Le malade doit alors être placé sous oxygénothérapie (assistance respiratoire) chaque jour pendant plusieurs heures. Principal responsable : le tabac.

Renouer avec l’activité physique

Toutefois, des solutions existent pour ralentir l’évolution de cette maladie, à commencer par l’arrêt du tabac et  une prise en charge complète à la fois médicamenteuse et rééducative. Afin d’aider les personnes atteintes de BPCO à améliorer leur qualité de vie à travers des informations sur la maladie et des conseils pratiques autour de l’activité physique, Boehringer Ingelheim France en collaboration avec le groupe ALVEOLE, groupe de travail de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) et la Fondation du Souffle mettent en ligne un nouveau site. En plus de fiches thématiques téléchargeables, vous y retrouverez cinq rubriques pour encourager et accompagner les patients à retrouver l’envie de bouger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>